Forestier-bûcheron CFC/Forestière-bûcheronne CFC

Profession fascinante – riche en perspectives de carrière

La profession de forestier-bûcheron est idéale pour les jeunes qui aiment la nature et le travail à l'extérieur. Ce métier demande une bonne constitution physique et l'aptitude à supporter des conditions météorologiques difficiles ainsi que le sens de la technique et une bonne capacité de jugement.

Les travaux forestiers sont très diversifiés et changent au cours des saisons. La récolte des bois s'effectue surtout en automne et en hiver. L'abattage des arbres doit être préparé avec soin: les forestiers-bûcherons barrent l'accès au chantier, soumettent les arbres à divers critères d'observation et déterminent la direction optimale d'abattage. Ils réalisent l'abattage de façon autonome à l'aide de la tronçonneuse. Puis ils ébranchent les troncs, les débitent en assortiments conformes à la demande du marché et les transportent vers la place de stockage.

Parmi les tâches variées qui occupent les forestiers-bûcherons du printemps à l'automne, les soins aux jeunes peuplements occupent une place importante. Cette tâche consiste à couper certains jeunes arbres s'ils sont trop serrés, afin de donner davantage de lumière pour la croissance des autres. Si la régénération naturelle est insuffisante, les forestiers-bûcherons plantent de jeunes arbres. Si nécessaire, ils posent des clôtures pour protéger cette nouvelle génération d'arbres contre les dégâts du gibier. Ils savent aussi construire et entretenir les chemins forestiers, les ouvrages paravalanches ainsi que les ouvrages de stabilisation et de correction le long des cours d'eau. En outre, les forestiers-bûcherons réalisent diverses tâches dans la commune (p. ex. entretien des routes, déblaiement de la neige) ou dans l'aménagement du paysage (soins aux espaces verts, aux berges des cours d'eau, aux haies, etc.).

Le métier de forestier-bûcheron exige une bonne forme physique, de l'endurance et de la concentration. Comme les risques d'accidents et d'atteintes à la santé sont relativement élevés, une grande importance est accordée à la prévention des accidents et à la protection de la santé, tant durant la formation que dans la profession.

La formation de forestier-bûcheron permet d'accéder à un monde professionnel fascinant qui offre un large éventail de formations continues et de carrières. La maturité professionnelle, qui peut s'obtenir pendant ou après l'apprentissage, permet d'étudier dans une Haute école spécialisée (HES).

Film 1 sur la profession de forestier-bûcheron
Film 2 sur la profession de forestier-bûcheron

Informations sur la formation

Condition

Ecole obligatoire terminée, stage préprofessionnel d'une semaine, certificat médical en rapport avec la profession
Test d'aptitude

Structure de la profession

La formation se déroule en trois lieux:

  • dans une entreprise formatrice (entreprise forestière privée ou publique)
  • dans une école professionnelle (1 jour d'enseignement par semaine)
  • dans des cours interentreprises (6 cours, au total 47–52 journées de cours)

Durée de la formation

3 ans

Examen

final Examen pratique et théorique de fin d'apprentissage

Titre professionnel

Forestier-bûcheron/forestière-bûcheronne avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Formation complémentaire: maturité professionnelle

Avec l'accord de l'entreprise formatrice, l'apprenti a la possibilité de suivre un lycée professionnel pendant l'apprentissage (1 jour d'école en plus par semaine). De cette façon, il peut obtenir la maturité professionnelle au terme de l'apprentissage et ainsi la possibilité d'étudier dans une Haute école spécialisée (HES). La maturité professionnelle peut également s'acquérir après l'apprentissage, en cours d'emploi ou par des études à plein temps.

Liens utiles

Le choix de la profession passe souvent par un stage préprofessionnel (stage d'essai) dans une entreprise formatrice reconnue.

On trouve des places d'apprentissage disponibles dans la bourse des places d'apprentissage.

Dossier de formation en entreprise.